SST, Étienne Albert

Politique de SST : l’engagement au cœur de la performance

C’est bien connu, la politique SST constitue l’engagement au cœur d’un système de management de la santé et sécurité du travail (SMSST). Elle détermine l’orientation de l’organisation vis-à-vis la prévention des blessures et reflète un consentement franc de la haute direction envers l’élimination des dangers à la source et l’amélioration continue de la performance. Elle légitime les comportements sécuritaires, elle autorise les décisions courageuses ; elle persiste et signe !

Pourtant, combien de dirigeants se dotent d’une politique SST sans même comprendre toute la portée de leur engagement ? Rédiger et diffuser une politique ne suffit pas à créer une culture de sécurité, à révéler des comportements responsables observables au quotidien, à obtenir des résultats tangibles. Par contre, la mise en force de mécanismes visibles et structurés permet concrètement de se rapprocher de ces objectifs et d’ajouter de la valeur à l’organisation.

Autrement dit, que vaut réellement une politique SST ne comprenant pas d’engagement réel envers des processus concrets de planification, de mise en œuvre, de vérification et de remise en question ?

Lors du choix du contenu de la politique, certaines questions sont inévitables :

  1. La politique est-elle claire, concise et facile à comprendre ?
  2. Comporte-t-elle un engagement ferme envers l’élimination des dangers à la source, l’amélioration continue, la protection de la santé et sécurité et de l’intégrité physique et psychologique de l’ensemble des membres de l’organisation, des sous-traitants et des visiteurs et l’identification et le respect des exigences légales en vigueur ?
  3. Inclut-elle un cadre visant à mettre en place et revoir des objectifs et des cibles annuelles ?
  4. Est-elle endossée par la personne occupant la plus haute fonction de l’organisation ?
  5. Est-elle datée et sujette à une remise en question périodique garantissant l’actualisation de sa pertinence et de son caractère ?

D’autres questions sont toutes aussi pertinentes :

  1. Quels sont les résultats à produire ?
  2. Quels e­­­­ngagements permettront de produire ces résultats ?
  3. Comment ces engagements vont-ils se décomposer ?
  4. Quels acteurs (cadre et salarié) devront s’impliquer dans ces actions et quelle sera la hauteur de leur participation ? Des ressources nécessaires ?
  5. Quels indicateurs de succès seront-ils observables ?
  6. Comment la politique sera-t-elle communiquée et diffusée de façon à demeurer vivante tous les jours ?

La gestion de la santé et sécurité est devenue un axe stratégique incontournable dans les organisations. Plusieurs normes ou principes directeurs portent aujourd’hui sur les SMSST, par exemple ILO-OSH: 2001, CSA Z1000-14 et OHSAS 18001: 2007. Celles-ci prévoient des exigences très proches les unes des autres et offrent un cadre permettant de rédiger une politique SST fondée sur le principe d’amélioration continue.

Pour plus de précision concernant les éléments d’une politique SST, le Bureau international du travail fournit gratuitement ses principes directeurs concernant les systèmes de gestion de la santé et sécurité du travail à l’adresse suivante :

http://www.ilo.org/wcmsp5/groups/public/@ed_protect/@protrav/@safework/documents/normativeinstrument/wcms_112581.pdf

 

12773386_10153236030186249_1182632492_o

Étienne Potvin Albert

Collaborateur en Gestion stratégique de la santé et sécurité pour tonemploi.ca

Santé et sécurité au travail

Un commentaire sur “Politique de SST : l’engagement au cœur de la performance

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.